Paradisia est un forum rpg fantastique. 5 races, des centaines de mission, une histoire complète à vivre et 1001 façons différentes de s'amuser! 5 lignes minimum, débutants acceptés.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END]

Aller en bas 
AuteurMessage
Taini Miller
Modératrice et Apprentie Magicienne
Taini Miller

Messages : 208
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 27

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Left_bar_bleue22/22Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty_bar_bleue  (22/22)
Barre de Magie (PM):
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Left_bar_bleue5/5Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/5)
Relations:

Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END]   Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Icon_minitimeLun 5 Mar - 19:27

Les idées se bousculaient dans sa tête. Les planètes du système solaire, les autres planètes, Khalys, lui, elle, la magie, l’inconnu, la peur… Tout tourneboulait et dansotait joyeusement dans sa tête dans un affreux tintamarre, lui faisait perdre ses notions de distances et de neutralité habituelles.
A tant réfléchir, Taini se grattait le côté de la tête à cause de l’excitation que cela causait en elle, elle faisait les cent pas et se décoiffait par tant de tiraillements dans sa chevelure.

« Attendez… Attendez… »
s’arrêta-t-elle les yeux toujours fermés. « Vous voulez me faire croire qu’il existe d’autres systèmes planétaires ?!? Enfin oui, il en existe d’autres et d’autres galaxies aussi. Mais vous voulez me dire d’une autre dim... Ah ! »

Taini stoppa net et ouvrit de grand yeux face au mur. Son dernier mot venait de la faire comprendre où tout du moins d’assembler quelques éléments.
Une autre dimension ! Mais bien sûr ! Que n’y avait-elle pensé plus tôt. Quand sa mère lui parlait de la dimension magique, elle ne parlait donc pas d’une dimension parallèle inaccessible, mais bel et bien d’un univers trans-dimensionel où les gens peuvent voyager grâce à la magie. Et donc… Donc tout ces gens qu’elle avait croisé dans les rues et dont les bribes de conversation ne signifiait rien à ses yeux venait donc de là-bas ? De Khalys ?

« Mais alors… c’est de là que venaient les fées qui ont sauvé Gardénia et ramené la magie sur terre ! » s’exclama-t-elle plus pour elle-même que pour son interlocuteur, plongée dans une intense réflexion. « N’est-ce pas ? » l’interpela la brune en approchant d’un coup sec son visage près de celui du jeune homme, visage illuminé par la joie d’avoir (enfin ?) compris et l’essoufflement d’une telle concentration.

Un blanc se fit, et Taini constata enfin la maigre distance qui séparait son nez de celui de son interlocuteur et entendit le loup grogner. Elle recula aussitôt pour mieux lui tourner le dos.

« Ah… Euh… Hmm… Veuillez m’excuser, je me suis laisser emporter… Excusez-moi… » bredouilla-t-elle.

Au moment présent, elle aurait voulu mourir ou être foudroyée sur place. Avoir été dans une telle incapacité de se retenir, un tel manque de conduite l’affligeait au plus haut point. Mais vu le ton que le jeune homme arborait depuis quelques temps, elle n’était plus à ça près et il ne devait guère l’apprécier. Certes, elle ne cherchait pas à être aimé de tous, loin de là, mais elle préférait plutôt qu’on l’ignore plutôt qu’on l’a haïsse. Le taux de risque de subir des contrecoups était alors moindre…
Taini pivota et fit de nouveau face au jeune homme, la mine mi-contrite mi-neutre.

« Si j’en crois vos dires… »
La jeune fille pesait chacun de ses mots. Mieux valait éviter de l’offenser une fois de plus, bien que le spécialiste ne devait pus être à ça près… « La dimension magique serait donc… donc… »
Décidément les mots n’arrivait pas à lui venir telle qu’elle les voulait.
« Elle serait donc une sorte de monde parallèle avec un autre cosmos où vivent les fées et autres entités magiques ? »

Ouais, bin niveau classitude explicative… Taini pouvait repasser. Sa phrase était d’une bêtise argumentative, à tel point que cela lui faisait peur.

« Je veux dire… Aaah… »
soupira-t-elle en se grattant le haut de la tête.

D’ailleurs, actuellement elle n’avait plus qu’une touffe crêpée sur la tête, sa natte serrée et prenant une forme courbe. Bref, si déjà le voleur l’avait trouvé drôlement habillée, l’a haïssait, il avait à présent la cerise sur le gâteau en ce qui concernait le pathétisme royal.
Revenir en haut Aller en bas
http://buta-neko.kazeo.com
Andrew val'Gernish
Spécialiste Débutant
Spécialiste Débutant
Andrew val'Gernish

Messages : 110
Date d'inscription : 10/02/2012

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Left_bar_bleue37/37Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty_bar_bleue  (37/37)
Barre de Magie (PM):
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Left_bar_bleue5/5Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/5)
Relations:

Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END]   Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Icon_minitimeLun 5 Mar - 23:24

    Pause. Retour arrière. Passage au ralenti. Le passage suivant est à lire avec la voix des documentaires animaliers de la 5.

    « Nous voyons la jeune femme tourner en rond, comme la carpe koï dans son bassin. Elle ne tourne pas simplement en rond, elle semble chercher quelque chose, une réponse philosophique aux grandes questions de l’univers sans doute. Alors que la carpe tourne en rond après une algue, la magicienne tourne en rond après une pensée fugitive, une idée fugace après laquelle elle pourrait se mettre à courir telle un chat courant après une lumière de laser. Mais voilà que soudain elle se penche vers l’homme assis par terre devant elle, comme une carpe s’approche d’une éponge. Elle semble avoir trouvé sa réponse ! Que se passera-t-il ? La suite, après une courte page de publicité. »

    Zap.

    Me retrouver avec une tête aussi près de la mienne –d’autant plus féminine- ne m’était pas arrivé depuis un certain temps, et sur le coup je restais planté comme une poire, ne sachant trop que faire. Où voulait-elle en venir ? Elle semblait parler un peu toute seule, je ne comprenais pas grand-chose à ce qu’elle baragouinait, alors je tentais un vague « Euh … Oui, sans doute … » histoire ne pas trop monter non plus que j’étais une véritable quiche en astro-géologie. Eh oui, ne vous en déplaise, j’ai un peu de mal à retenir où sont situées toutes les planètes aux quatre coins de la galaxie. Je me contente de savoir où se trouve la boulangerie du coin sur chacune d’elle, c’est bien suffisant … En tous cas, moi, ça me suffit.

    Heureusement pour moi et ma mine déconfite, elle était plus gênée que moi, et ce fut elle qui agit en se reculant. Ouf, on avait évité le drame. Enfin, ça n’aurait sans doute pas été aussi grave que ça, mais … Enfin bon, on n’a pas idée de faire ça quoi ! Franchement ! Mon pauvre cœur a bien failli ne pas y résister … En quelque sorte, Fenrir vient une fois de plus de me sauver la vie … Quant à savoir pourquoi il vient de lui grogner après, va savoir … Peut-être qu’il a senti quelque chose d’étrange venant d’elle ? Ce loup a un sixième sens ultra développé …

    Mais la jeune magicienne avait continué sa montagne russe imaginaire dans les tréfonds de l’espace-temps et revenait à la charge avec une théorie fumeuse sur l’organisation du cosmos. On se croirait presque dans Les Chevaliers du Zodiaque … Mais où était donc passé Athena, la jolie déesse qui ne savait rien faire d’autre qu’être enlevée ? Ce n’était quand même pas elle ..? Hum, non. La déesse avait au moins l’avantage de connaître la cartographie des lieux où elle allait, et puis elle était au courant qu’il y avait plusieurs univers … Sans compter qu’elle avait une bonne cinquantaine de chevaliers en armures rutilantes pour venir la sauver, alors que celle devant moi, ben … elle avait que moi. Et je suis loin d’être une cinquantaine. Et puis pas d’armure d’or ni même d’argent, je me contente d’une combinaison … Je fais dans le discret, moi. J’ai pas un panneau au-dessus de la tête avec marqué « Coucou ! Je suis ici ! Viens me frapper ! ». (Oui, ce dessin animé m’a marqué … J’en ai vu quelques extraits dans une télévision dans un magasin spécialisé et j’ai feuilleté quelques pages … ça laisse des traces.)

    Bref, sa théorie fumeuse donc. Des mondes parallèles, des créatures étranges … Enfin, les fées sont loin d’être des créatures étranges. Encore que ça dépendait. Celles qui voyaient le monde tout en rose avec des papillons voletant un peu partout pouvaient se montrer d’une naïveté désarmante et faire vraiment peur. Mais dans l’ensemble, elles étaient surtout pleines de bonne volonté. Enfin c’était le souvenir que j’en gardais.

    « Eh bien … je suppose … »

    Dire que j’avais séché les cours concernant ces cartes de l’espace cosmique serait un euphémisme puisque j’ai séché à peu près tous les cours de cartographie. Néanmoins sa théorie fumeuse semblait tenir le coup, alors autant approuver. Je souris naïvement, tentant de faire passer le malaise qui s’était installé tout en tâchant de cacher le fait que pour le coup je n’y connaissais rien. Je l’observais quelques instants, puis décidais que non, décidément, il fallait que j’intervienne.

    « Avant de ressortir de la ruelle, si vous voulez toujours que je vous escorte, je me dois de vous conseiller de vous recoiffer un peu … »

    Il serait mesquin d’en dire plus, surtout que je voyais mal comment lui faire comprendre en restant gentil que sa natte tenait plus du grand n’importe quoi maintenant que d’une vraie natte. Tiens, encore un autre point pour Athena : elle n’était jamais décoiffée. A croire que même en plein enlèvement par les méchants elle emmenait son coiffeur/styliste personnel pour lui remettre les mèches en place …

    Pratique.


Dernière édition par Andrew val'Gernish le Lun 12 Mar - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Taini Miller
Modératrice et Apprentie Magicienne
Taini Miller

Messages : 208
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 27

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Left_bar_bleue22/22Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty_bar_bleue  (22/22)
Barre de Magie (PM):
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Left_bar_bleue5/5Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/5)
Relations:

Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END]   Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Icon_minitimeDim 11 Mar - 19:43

Avec l’affirmation du jeune homme, Taini sembla réconfortée et un peu plus solidement ancrée sur le sol de ce monde et non plus dans une rêverie d’enfant. Au moins, à présent, elle ne se sentirait plus totalement étrangère en entendant parler de diverses planètes, d’évènements étranges ou de personnages célèbres qui lui seraient inconnus. A présent, elle connaissait la vérité : un espace encore méconnu d’elle existait et d’autres personnes en venaient, dont les fées (et les sorciers, bien sûr…).
Plongée dans cette satisfaction, elle souriait béatement.

Cependant, la remarque du spécialiste sur sa coiffure la fit revenir en ce bas-monde. Remarque on ne peut plus correcte.
La métisse jeta un bref coup d’œil à son allure et hoqueta. Elle ressemblait plus à une folle en pleine escapade hors de l’asile qu’à une jeune femme digne de ce nom-si elle le fut une un jour…-.

« Ah… Oui en effet… » marmotta-t-elle tout en se tournant le dos à son interlocuteur.

En quelques secondes à peine, elle réussi par on ne sait quel moyen, à défaire sa natte dont l’enchevêtrement laissait pourtant présager un long mois de travail. Repoussant ses cheveux en arrière, elle entreprit donc de les démêler en passant les doigts dedans.
Ainsi elle prit encore plusieurs minutes du –précieux ?- temps de chevalier d’émeraude pour s’occuper de sa toison mordorée. Agitant la tête pour els remettre derrière, dessinant des ondulations dans son dos grâce à celle-ci et repassant mainte fois les doigts à travers pour que le tombé redevienne soyeux.
Ceci fait, Taini observa ses cheveux tenus dans une main et les deux bandages, qui lui servaient à tenir le haut et le bas de sa natte, dans l’autre. Après un léger calcul, elle jugea qu’il serait préférable de ne pas embêter plus longtemps le jeune homme qui lui avait proposé son aide et avait du subir son léger excès d’enthousiasme, se serait indécent de sa part. Aussi repoussa-t-elle ses cheveux en arrière –bien que quelques mèches fines viendraient surement contredire ce mouvement et tomber sur sa poitrine- et fit de nouveau face au brun, en prenant soin cependant de garder une mèche épaisse sur le devant. Mèche qu’elle triturerait allègrement en cas de malaise.

« Merci. »
Tout en le remerciant, la magicienne s’interrogea sur la nature du conseil : était-ce plus pour lui ou pour elle qu’il le lui avait dit ? Sans doute pour lui, conclut-elle finalement. « Nous pouvons donc ressortir. » ajouta-t-elle en lui offrant un sourire de complaisance.

Joignant le geste à la parole, Taini engagea la démarche et sortie de la ruelle, n’ayant toujours pas en tête de demander au bellâtre son prénom. De toute manière, elle ne le reverrait surement jamais et ferait tout pour que ça n’arrive point de toute manière. C’était donc une action inutile.

A peine sortie en pleine rue, elle se tritura sa mèche de cheveux avec véhémence. Ne pas avoir ses cheveux attachés en dehors de chez elle l’incommodait en quelque sorte et elle regarda en direction d’Andrew attendant qu’il sorte à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
http://buta-neko.kazeo.com
Andrew val'Gernish
Spécialiste Débutant
Spécialiste Débutant
Andrew val'Gernish

Messages : 110
Date d'inscription : 10/02/2012

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Left_bar_bleue37/37Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty_bar_bleue  (37/37)
Barre de Magie (PM):
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Left_bar_bleue5/5Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/5)
Relations:

Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END]   Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Icon_minitimeLun 12 Mar - 15:09

    Bon, au moins un dialogue un tant soit peu normal était-il rétabli, même si c'était par des phrases courtes ou hachurées. Mais je me posais quand même de sérieuses questions sur l'état psychologique de cette fille, qui me semblait très instable. Un coup elle la jouait style « j'ai peur d'un rien », après elle passait à la version « je suis super timide », j'avais ensuite droit à « je suis énervée », on enchaînait avec « je finis en furie scientifique » et pour avoir au final « je deviens une jeune fille d'à peu près bonne famille ». Sans oublier bien sûr la partie « merci mais je sais me débrouiller seule ». Mais elle me faisait quoi, là ? Elle me jouait toutes les facettes féminines, de la jeune fille éperdue à la femme super mature et indépendante pour voir laquelle me ferait craquer ? Je rêve ou … Elle essayait de me faire du gringue ?! Oulah … Bonne chance et bon courage jeune demoiselle, celle qui fera tomber mon cœur n'est pas encore arrivée !

    Je restais assis par terre en me posant des question métaphysiques pendant qu'elle se démêlait les cheveux. Pour inintéressante que soit l'action (mais drôle qu'ai été la réaction : oh mon dieu j'ai l'air d'un yéti tropical ! Bon, peut-être pas yéti, d'accord, c'était méchant, mais vu sa réaction on peut se demander si elle n'avait pas pensé ça), je devais au moins lui reconnaître une certaine dextérité. J'admire toujours autant cette facilité qu'ont les femmes à se faire des coiffures (ou à se recoiffer) en 5 secondes alors que les hommes prennent une bonne demi-heure pour paraître décoiffés. Une mode, sans doute. Je n'aime pas vraiment la mode, moi je suis naturellement décoiffé. Les cheveux dans le vent, le cœur sur la route … vous voyez l'image ? Classe, non ? Ça fait un style très « aventurier » (d'aucuns diraient « paumé » mais … qu'ils viennent me voir, on ira en discuter dans un coin tranquille …) et ça … ça fait flancher le cœur des midinettes. Ce qui est beaucoup plus loin d'être classe et amusant. Parce que parfois, courir avec des groupies à vos trousses … au secours ! Même si ça a l'avantage de faire faire du sport ... Bon, heureusement, ça restait rare.

    Elle sortit de la ruelle sans m'aider à me relever -de toute façon je n'en avais pas vraiment besoin- et m'attendit de l'autre côté. Ok, soit, j'arrive … Je me remettais sur mes pieds, et m'époussetais un peu, histoire de rester présentable. Après une dernière caresse à Fenrir je m'engageais vers la sortie à mon tour, d'un pas tranquille jusqu'à ce mon instinct se mette à me faire voir rouge. Vous savez, comme les petites diodes en cas d'urgence qui s'éclairent rouge de façon discontinue. Il ne manquait plus que l'alerte tonitruante et vous aviez une caserne de pompiers dans ma tête, avec pour seul pompier disponible … moi. Cachez votre joie, surtout. Bref, mon sang ne fit qu'un tour, j'accélérais et me mettais à courir, mon gant s'activant dans le même temps pour passer en position active : mode pistolet. J'ignorais si se promener armé était autorisé ou pas, et à vrai dire je m'en moquais. On m'avait formé à protéger, je protégeais, loi ou pas loi. Et puis, la loi et moi … Hum. Sans commentaire.

    Heureusement je n'étais qu'à quelques pas et en moins d'une seconde, sans même lui avoir crié un « Attention » puisque je ne savais pas à quoi elle devrait faire attention, je l'attrapais de la main droite par son épaule gauche, et la poussais pour la retourner (quart de tour vers la gauche donc … pour ceux qui auraient du mal à suivre), faisant rempart de mon dos vers ce que j'avais pressenti comme une menace pour elle (dans son dos à elle, donc). La position n'était peut-être pas très esthétique (ou alors complètement digne d'un mélodrame), elle recroquevillée au creux de mon bras, ce dernier lui barrant le buste, et moi penché au-dessus d'elle pour minimiser sa surface exposée, mon bras gauche ramené vers ma jambe, tendu, pistolet prêt à faire feu au besoin.

    Et vous vous demandez sûrement si je venais de rêver ou pas, avouez-le, vous n'avez aucun respect pour mes capacités protectrices immenses. Il faut dire aussi que vous ne les avez jamais vu à l’œuvre. Et pourtant … Ce fut bien moi qui prit le jet d'eau et pas elle. Ok, vous rigolez parce que j'ai trop réagi, mais je pressens un danger, pas l'ampleur du danger, alors je fais ce que je peux, hein ! Que s'était-il passé ? Simple : les enfants avaient certes trouvé étrange sa réaction, ils l'avaient aussi trouvée drôle. Alors ils n'avaient rien trouvé de mieux, après avoir fui mon regard assassin de faire le tour de la ruelle pendant que nous y étions et de nous attendre de l'autre côté. Pas de chance pour elle, surtout, trop occupée à m'attendre en se posant des questions compliquées qui l'obligeaient à martyriser ses cheveux. (note de l'auteur : Les pauvres. Promis, on créera la SPCT : Société Protectrice des Cheveux de Taini).

    Bref, mon T-shirt était définitivement mouillé, mais il n'y avait pas mort d'homme. Ce n'était qu'une blague pas drôle après tout, même si j'avais quelques envies de meurtres envers ces enfants. D'ailleurs je ne rangeais pas mon arme, histoire de pouvoir leur faire un peu peur quand j'irais leur parler, leur faire comprendre mon point de vue. Cependant, avant d'aller les gronder pour leur bêtise, je préférais m'assurer que ma petite protégée allait bien. Vu sa réaction la dernière fois, on ne savait jamais … Je m'adressais à elle sans changer de position, histoire qu'au cas où les garnements recommencent, je sois déjà prêt. Et puis si jamais elle devait s'écrouler par terre, j'étais déjà aussi dans la bonne position pour la remettre fermement sur ses pieds. Du coup, pour ne pas s'afficher encore plus en donnant au grand jour sa trouille du moment, je lui murmurais à l'oreille à l'oreille d'une voix qui se voulait apaisée (plus que je ne l'étais en réalité en tous cas) :

    « Tout va bien ? »

    Juste trois mots, mais il n'en fallait pas trois tonnes pour demander son état à une personne : soit elle allait bien et j'allais enguirlander les mômes, soit elle n'allait pas bien et je restais là à essayer de l'aider, même si elle devait devenir aussi écarlate qu'une coquelicot essayant d'imiter une tomate.
Revenir en haut Aller en bas
Taini Miller
Modératrice et Apprentie Magicienne
Taini Miller

Messages : 208
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 27

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Left_bar_bleue22/22Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty_bar_bleue  (22/22)
Barre de Magie (PM):
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Left_bar_bleue5/5Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/5)
Relations:

Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END]   Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Icon_minitimeMer 21 Mar - 16:08

En attendant le jeune homme, Taini se repassa les derniers évènements en tête et franchement, elle avait du mal à se reconnaitre elle-même. Il était vraiment rare qu’une personne puisse ainsi la faire changer d’attitude du tout au tout, mais au final, cela ne l’étonnait au final que peu.
D’autres planètes existaient dans la dimension magique, des gens avec une culture et une manière de voir le monde totalement différente, lui y compris, rien de plus normal donc à ce qu’ils réussissent donc, avec un naturel déconcertant, à la faire tourner chèvre en moins de temps qu’il ne fallait pour dire «superfragilisticexpialidocious ».
Aussi accepta-t-elle les choses telles qu’elles venaient de se produire – et puis peut-être aussi parce qu’il était dans sa nature d’accepter beaucoup d’évènements contraignant contre lesquels il était trop tard pour lutter…-.
Cependant, ce n’était pas parce qu’elle acceptait de finir chèvre à cause de tout les extra-terrestres présents sur l’île qu’elle s’en faisait une joie pour autant. C’est pour cela qu’elle prit la décision d’éviter le brun à tout pris. Lui, et son loup grognon…

Plongée dans ses réflexions, sur comment l’éviter notamment, elle ne remarqua même pas les hurlements joyeux des enfants lorsqu’ils la débusquèrent et lancèrent leurs tirs d’artillerie lourde !
Tout ce qu’elle comprit de l’action en fait fut un éclair noir qui lui passa devant, l’attrapa dans ses bras et la colla contre lui, la couvant du torse. Bien que vu de l’extérieur, elle semblait plus attrapée comme un sac à patates, ou alors Andrew avait vraiment une envie pressante…
Dans tout les cas, Taini était dans une position mi-gênante mi-inconfortable et ne comprenait guère ce qu’il se passait au moment présent.

« Oui oui. » souffla-t-elle d’un ton impersonnel tout en se dégageant du bras du brun humide.

Certes, elle l’avait mis en colère quelques instants plus tôt, mais ce n’était guère une raison pour se venger de la sorte. D’autant plus qu’il avait sorti une arme, ce qui la choqua.
Ainsi il comptais la corriger avec ça ?
N’était-ce pas un peu… excessif ?
Après tout elle ne l’avait ni giflé, ni insulté. Elle l’avait juste un tout petit peu qualifier d’affabulateur.
Relevant le nez sur son futur, exécuteur, elle le fixa et resta fier ou tout du moins tenta de cacher l’angoisse légère qui l’habitait après avoir vu l’arme.

« Pourquoi m’avoir attrapé aussi soudainement ? »
l'interrogea-t-elle toujours caché par la carrure du spécialiste et ne pouvant voir derrière.

Décalant sa tête afin de pouvoir observer derrière les épaules de son protecteur, elle put apercevoir les charmants garnements qui étaient resté debout, surpris devant l’attitude du brun dont le torse entier devait être trempé à présent.
Un simple t-shirt n’offrant qu’une faible protection fasse à l’impitoyable morsure du liquide translucide.
Taini se redressa, restant bien cachée derrière lui puis se prit la tête dans la main, un sourire contrit au visage.

« Le Groenland c’était bien pourtant, l’antarctique aussi remarque… » murmura-t-elle pour elle-même.

Comment, en cherchant le moins possible à faire du social, elle avait pu se retrouver dans un tel merdier. Surtout que soyons honnête, il n’allait sûrement pas tirer dans le tas, lui, ni envoyer son loup à la charge. De toute manière, elle l’en empêcherait. La vie d’enfants, quoique trucidable, valait plus que la sauvegarde de son petit secret. Son corps ne pouvait non plus la protéger à 360° et des enfants, ça pouvait être entêté, particulièrement en ce qui concernait taquiner autrui.
C’est ainsi que fur et à mesure de ses thèses pessimiste se mit à germer dans l’esprit, actuellement en ruine, de la métisse l’idée que si elle se déshabillait dans l’instant et courait gaiement vers les enfants en subissant leurs salves aqueuses, cela ne changerait guère grand-chose à sa situation.
Bref, elle était acculée et son cerveau lâchait prise pour la millième fois de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
http://buta-neko.kazeo.com
Andrew val'Gernish
Spécialiste Débutant
Spécialiste Débutant
Andrew val'Gernish

Messages : 110
Date d'inscription : 10/02/2012

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Left_bar_bleue37/37Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty_bar_bleue  (37/37)
Barre de Magie (PM):
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Left_bar_bleue5/5Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/5)
Relations:

Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END]   Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Icon_minitimeJeu 22 Mar - 16:08

    Sauvez les gens, ils vous en seront reconnaissants ! FAUX ! La demoiselle était soit complètement à côté de la plaque, soit d'une désarmante platitude neuronale, soit complètement blasée. Et je n'aurais su dire à laquelle de ces trois hypothèses allait ma préférence. Sans doute à aucune des trois.

    Je ne pouvais pas vraiment dire que je m'attendais à ce qu'elle me saute dans les bras pour me remercier, mais là … J'avais l'impression de n'avoir rien fait, en fait. C'était frustrant. Ça m'apprendrait à aider, tiens. J'aurais dû la laisser croupir par terre tout à l'heure, ça lui aurait fait les pieds. Non mais, sérieusement ? Même pas un merci ! Comme si j'avais juste été un joli pantin faisant son numéro, un numéro semblerait-il raté puisqu'il recevait salve d'eau glacé (une bonne douche froide … Autant littéral que métaphorique, entre le pistolet à eau et ses mots … étranges) et aucune salve d'applaudissement.

    Elle regarda vite fait derrière moi, se rendant compte, alors, des enfants. Donc en fait, elle avait vraiment rien vu … Super ! J'avais dû passer pour le gros lourd de service … Ou bien pie, encore. Voilà qui n'allait pas améliorer l'avis, déjà sans doute peu favorable, qu'elle avait de moi … Super (bis). Me disant que répondre à sa question serait sans doute d'une imbécillité certaine, ou du moins une bonne répétition, je décidais que physiquement au moins elle allait bien et tenait sur ses jambes, donc je pouvais m'absenter quelques instants pour aller expliquer la vie aux mômes. Ou à défaut, ma vision des choses. Ce que je leur dis ne parvins as aux oreilles de la jeune femme, et resta entre nous, mais en désactivant mon gant, faisant ainsi disparaître le pistolet, j'étais sûr qu'au moins avec eux, nous serions tranquilles.

    Je retournais vers mon inconnue en plein questionnement métaphysique - à nouveau - ou alors en plein déboulonnage. Vu le speech sur le Groenland avant que je m'absente, je penchais pour le second choix. J'avais le choix entre la laisser comme ça, ou la secouer un peu.

    Si la première était tentante, bien trop tentante, vu la façon dont elle me traitait depuis le début, à croire que je n'avais que ça à faire de ma journée de subir ses caprices et ses retournements de caractères, et à perdre mon temps à la raccompagner chez elle, la seconde l'était encore plus parce que je pourrais me défouler un peu. Lui attraper les épaules et la secouer d'avant en arrière en lui hurlant dans les oreilles de se bouger … Mieux valait ne pas trop y penser, ça me ferait sourire d'un air louche.

    J'étais cependant encore bien trop gentil pour l'une ou l'autre des solutions et, après avoir hésité sur cette question philosophique qu'était « est-ce que je retire mon T-shirt pour le faire sécher ou pas ? » et décidé que non, je m'approchais d'elle après avoir regardé les différentes panneaux de signalisation, lui posait deux doigts sur chaque épaule, et la tournait dans la bonne direction avant de la pousser légèrement en avant.

    « Bon, continuons ... »

    Allez zou ! Plus vite on serait chez elle, plus vite je serais débarrassé. C'était pas tout ça, mais semblerait que moi aussi, je commence légèrement à péter les plombs … Comment ça c'est pas nouveau ?!
Revenir en haut Aller en bas
Taini Miller
Modératrice et Apprentie Magicienne
Taini Miller

Messages : 208
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 27

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Left_bar_bleue22/22Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty_bar_bleue  (22/22)
Barre de Magie (PM):
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Left_bar_bleue5/5Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/5)
Relations:

Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END]   Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Icon_minitimeJeu 19 Avr - 21:44

Le noir. Le noir et les réflexions de Taini quand la présence à ses côtés s’évapora. Elle se dégagea le visage et regarda devant elle. Il n’était que partir vers les enfants, sans tenter de leur faire éclater la cervelle à grand coup de pistolet visiblement…
Qu’avait-elle crue ? Qu’il l’avait abandonnée ? Heurm… C’était une supposition des plus probable cependant, mais ce n’était pas le cas. Et puis que cela pouvait-il lui faire ? Elle n’était pas sa petite amie et n’en avait nullement l’envie, ils se connaissaient à peine. Mais si elle avait dut perdre son unique protection face à l’’eau, elle aurait dans une panade pire encore.

Alors qu’il revenait, elle se dit qu’il serait peut-être bon de le remercier de la protéger ainsi. Ne serait-ce que pour la forme puisque… avouons-le. Le fond de ses actes et la nature profonde de sa protection et pourquoi il le faisait, il n’en connaissait strictement rien.
Tiens. Pourquoi la protéger-t-il au fait ? Sans doute de ceux qui espèrent obtenir récompense en aidant les autres.
Elle lui donnerait quelques dollars magiques une fois à la maison, comme ça elle sera certaine qu’il ne reviendra pas la coller –selon moi ça aurait plutôt l’effet inverse, mais passons…-.

« …. »

Aucun son ne put sortir de sa bouche qu’il l’avait de nouveau tourné dans une autre direction. A n’en point douter, sa passion était de faire tourner les filles dans tout les sens et si ce n’était les filles en général, c’était au moins Taini.
Les remerciements attendront donc. Quoique… Etait-il vraiment utile de le remercier ? Le brun s’était proposé tout seul de l’escorter, elle ne lui avait rien demandé. Et le bougre semblait prendre son rôle à cœur. Il décidait de tout tut seul, elle n’avait eu son mot à dire –ou presque…-, alors pourquoi devait-elle le remercier ?
Une voix dans sa tête claironna : « Par politesse et gratitude peut-être ? ».
Ce que parfois notre conscience peut-être agaçante à nous rappeler les bases et les choses que nous voulons oublier.

« Merci… Pour tout à l’heure. » marmotta-t-elle.

Cette phrase tombait comme un cheveu sur la soupe.
Quelle distance les séparait du fameux endroit, du Dating Center ? Depuis combien de ne s’était-il pas dit un mot ? Magician Alley ne pointait-t-elle pas le bout de son nez ? La seule chose qui les liait était le tintement des griffes du loup sur les dalles de pierres qui pavaient le chemin.
Mais l’adage ne dit-il pas qu’il vaut mieux tard que jamais ? Et Taini pratiquait visiblement le « tard » avec une merveilleuse dextérité.

[HRP : Si tu veux tu peux reprendre sur Magician Alley si tu considère qu’on est tout près voir carrément là-bas ^^]
Revenir en haut Aller en bas
http://buta-neko.kazeo.com
Andrew val'Gernish
Spécialiste Débutant
Spécialiste Débutant
Andrew val'Gernish

Messages : 110
Date d'inscription : 10/02/2012

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Left_bar_bleue37/37Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty_bar_bleue  (37/37)
Barre de Magie (PM):
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Left_bar_bleue5/5Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/5)
Relations:

Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END]   Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Icon_minitimeDim 22 Avr - 20:16

(RP fini !
[suite : ici ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END]   Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre loup bouilli, et poisson à la plancha : miam ! {PV Taini} [END]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» Relations entre Politique, CIA et le Sida
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean
» Relation entre Haiti et Saint Domingue :Point de vue d'un américain
» De retour au mistral BAGARRE GENERALE Entre vieux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paradisia :: neo paradisia-
Sauter vers: