Paradisia est un forum rpg fantastique. 5 races, des centaines de mission, une histoire complète à vivre et 1001 façons différentes de s'amuser! 5 lignes minimum, débutants acceptés.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La perte de mes sentiments, la brise parle d'une rencontre (avec Andrew Val'Gernish) (La suite)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Andrew val'Gernish
Spécialiste Débutant
Spécialiste Débutant
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 10/02/2012

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
37/37  (37/37)
Barre de Magie (PM):
5/5  (5/5)
Relations:

MessageSujet: Re: La perte de mes sentiments, la brise parle d'une rencontre (avec Andrew Val'Gernish) (La suite)    Dim 5 Aoû - 13:53

    Elle n'avait pas l'air plus rassurée que ça, mais il paraissait évident qu'elle tentait de faire bonne figure, aussi je la laissais tranquille et, après un dernier regard en direction de la porte de la chambre, je pris le chemin de l'escalier pour redescendre vers le salon où m'attendait mon lit d'un soir : le canapé ! Salut ! Je me glissais sous le drap installé par Diane tout en jetant un coup d’œil à Fenrir qui, je le savais, ne dormait que d'un œil. Fatigué, je subissais de plein fouet le contrecoup direct des événements de la journée. En grande partie parce que j'avais enfin le temps d'y penser, seul, d'y réfléchir. D'en prendre la pleine mesure. Je fermais les yeux, prêt à pleurer si seulement il me restait des larmes pour le faire. Ma maison. Ma famille. Enfin, ce qu'il m'en restait. Tout ça était si loin, et peut-être sans espoir de retour … Mais non, je n'avais plus d'eau pour regretter aussi extérieurement les choses. Le mieux qu'il me restait donc à faire était de dormir mais, comme tout spécialiste qui, à mon sens, se respecte, je ne dormais moi aussi, comme mon loup, que d'un œil. Un sommeil léger, peu réparateur, sans rêve mais non dénué de cauchemars … Aussi, à peine Diane avait-elle rouvert la porte de sa chambre que j'étais déjà sur mes gardes, les sens en alerte. Fenrir aussi avait levé une oreille, signe d'intérêt pour la situation. Je lui fis signe de ne pas bouger et de faire comme si de rien n'était, aussi se 'rendormit'-il. Je gérerais ça seul. J'en étais très certainement capable. J'écoutais les bruits de la nuit, à l'affût du moindre son, tentant en même temps de les analyser. Selon toute vraisemblance, elle était allée s'asseoir sur les marches … Pourquoi ? Est-ce que ça avait à voir avec ce dont elle semblait avoir peur dans sa chambre ? Pour moi, ça ne faisait aucun doute. Mais comment gérer le problème voire, encore mieux, le régler définitivement, quand je ne savais rien de lui ? Épineux problème à résoudre … Doucement, et avec le moins de bruit possible, je m'approchais d'elle, finissant par m'asseoir sur la même marche, juste à son côté, sur sa droite. Je pris la liberté de passer un bras autour de ses épaules, l'attirant contre moi dans une étreinte que je qualifierai de fraternelle. Elle me faisait actuellement penser à une sorte de petite sœur en détresse que je ne me voyais pas laisser ainsi en plan. De toute façon, ça ne se faisait pas. La jeune fille contre moi, je me voulais donc rassurant. Je ferais mon misanthrope paranoïaque plus tard, peut-être quand je retournerais me coucher, là c'était l'âme de chevalier servant du spécialiste qui parlait.

    « Vous êtes sûre qu'il n'y a rien de spécial dont vous voudriez me parler ? »

    Si elle persistait à dire que oui, je ne pourrais pas faire grand chose, je le craignais, à part rester là ...
Revenir en haut Aller en bas
Diane Laya
Fée Débutante
Fée Débutante
avatar

Messages : 561
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 24
Localisation : Dans les nuages.....

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
25/25  (25/25)
Barre de Magie (PM):
5/5  (5/5)
Relations:

MessageSujet: Re: La perte de mes sentiments, la brise parle d'une rencontre (avec Andrew Val'Gernish) (La suite)    Dim 5 Aoû - 15:40

Le salon est calme et une certaine sérénité pèse dans l'air. Comme un vide ou le bruit n'existe pas et ou on espère parfois s'y plonger pour ne plus jamais sortir. C'est ce que je crains voir surgir, ce vide. Le vide ou habite mes doutes et ces paroles sans visages. Ce sont des je-ne-sais-quoi qui cherchent a me contacter, pourtant..... Je veux bien les aider mais elles devraient être plus claires. De plus, Mila n'est pas la seule apparemment..... Ça fait froid dans le dos!

Perdue dans mes pensées, le regard sans vie, je vais attendre que la journée passe pour y réfléchir de nouveau et puis j'ai un invité qui..... dort? Oui il est? Je regarde, je cherche un moment dans mes souvenirs et je le retrouve a mes cotés. Les surprises comme cela m'ont toujours fait éclater de rire mais je n'ai pas vraiment envie, l'humeur n'est pas la je suppose.

Malgré les précautions et les mille et un pas que j'ai du faire pour arriver ici, il parait qu'Andrew a l'ouïe aussi fine qu'un loup. Oublier le son de la voix qui m'a appelé m'est déjà impossible. Alors le rassurer, c'est encore pire!

Il m'a attiré contre lui alors que les songes ne m'ont pas encore quitté. J'ai été surprise un moment mais l'instant d'après, je me suis détendue. On ne s'est jamais approché de moi de la sorte, que ce soit aussi bien dans la famille ou de mes amis imaginaires. J'ai été un peu perturbée malgré mon air apaisé . J'espère ne pas avoir rougis, ce serait gênant. Je l'ai regardé un bref moment par le coté et j'ai détourné aussi vite le regard. C'est beaucoup trop proche.....

Il m'a posé la question tant redoutée, je ne sais pas quoi lui répondre a part lui dire 'non'. Je sais pertinemment qu'il ne connait pas les réponses aux miennes et que raconter l'histoire de la voix qui murmure dans ma tête ne ferait que l'affoler ou pire, me donner un tour express vers l'asile de fou le plus proche. Rien que le battement de mon coeur me trahissait. La raison pourra-t-il l'enporter a la folie? Je nie et je le nierai toujours, je ne suis pas folle. Néanmoins, il y a bien des choses qui se passe mais quoi? Mystère.....

J'ai la tête qui bouillonne d'inquiétude mais pas de peur. Je vais.... Je vais.... Je vais tout simplement lui dire non. Peut-être sera-t-il plus tenté de me poser d'autres questions? Nous le verrons bien. J'ai pris une voix mielleuse et sans hésitation:

"Non... non, merci de t'inquiéter pour moi mais tout va très bien. Je voulais juste sortir de la chambre, je n'aime pas rester cloitrer dans une pièce. Et puis, passer la nuit a essayer de dormir.... Très peu pour moi."

L'erreur du siècle, je ne l'ai pas fait?! Si..... J'ai dit que je n'arrivais pas a dormir..... Maintenant il va se faire des idées! Vite, je dois répliquer!

"Et toi, tu ne dormais pas?"

Mission accomplie! J'ai retourné la situation en ma faveur même si.... c'est plutôt moi qui me fait des films, encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
http://nuage-de-mots.kazeo.com/
Andrew val'Gernish
Spécialiste Débutant
Spécialiste Débutant
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 10/02/2012

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
37/37  (37/37)
Barre de Magie (PM):
5/5  (5/5)
Relations:

MessageSujet: Re: La perte de mes sentiments, la brise parle d'une rencontre (avec Andrew Val'Gernish) (La suite)    Jeu 20 Sep - 11:51

    Elle ne voulait donc pas me dire la vérité … Tant pis. Je n'allait pas la forcer à tout me dire, quand même. Peut-être (sans doute) étais-je un peu déçu, mais bon, peut-être était-ce tout simplement trop personnel pour en parler à un inconnu comme moi, aussi. Ce ne serait pas si étonnant, après tout on ne se connaissait que depuis quelques heures à peine. Qu'est-ce que e m'étais imaginé ? Qu'elle se confierait à moi de ses soucis alors qu'elle ne savait rien de moi ? A vrai dire, il valait mieux qu'elle ne sache rien de moi. J'avais fait pas mal de chose guère reluisantes, et je ne m'en portais que mieux que mon hôte l'ignorât. D'ailleurs je me faisais violence pour bien me tenir en ce moment, par gratitude envers elle. Après tout, elle m'avait quand même bien aidé, je lui devais gîte et couvert, il aurait été malséant de filer au beau milieu de la nuit comme un voleur en emportant quelques trucs précieux de la maison … Même si, en bonne étudiante (?) elle ne devait pas crouler sous l'or. Enfin, il y avait bien ici quelques trucs qui devait se revedre pas trop mal au marché noir … Bref, non, je me forçais à bien me comporter. Je lui souris, pas dupe pour autant, mais signe que je respectais son choix. En tous cas, si plus tard elle voulait m'en parler, j'espérais qu'elle n'hésiterait pas à se demander si je l'écouterais. La réponse, bien sûr, était oui. En attendant, elle me rendait ma question. Tssss, la maligne. Enfin, non pas que ça me gène de lui répondre, non, pas du tout. Mais le retournement de situation avait de quoi faire rire, et était plutôt bien trouvé. Puisqu'elle avait pris un ton mielleux pour me répondre, j'employais le même.

    « Je suis un spécialiste, miss. Je me réveille au moindre signe de damoiselle en danger ... »

    Cette simple phrase me ramena vers mon école. L'entraînement que j'y avais reçu, les gens que j'y avais rencontré, les choses que j'y avais faite -n'allez pas croire que nous sommes spécialement plus sages que d'autres ...- mais surtout à ce qui m'y avait amené. Je jetais un coup d’œil à Fenrir qui « dormait », songeur. Un vrai tournant dans ma vie … Je revenais rapidement vers Diane cela dit, il serait malpoli de négliger une dame.

    « Puisqu'il n'y a en fait pas de damoiselle en danger, il serait peut-être sage que j'aille me rendormir alors. Mais je ne sais pas si je pourrai le faire avec une charmante jeune femme qui m'épie. »

    Bon, en fait c'était un gros mensonge, je serais totalement capable de me rendormir. Mais je tenais peut-être là l'occasion de relancer la conversation, de quelque moyen que ce soit (m'empêcher d'aller dormir, décider que, finalement, me parler de ses soucis n'était pas si affreux que ça, ou juste parler tranquillement de tout et de rien pour faire passer l'insomnie) ou bien alors je tenais l'occasion de clore définitivement le chapitre avec un bonne nuit. Mais bon … Ne soyons pas défaitiste.
Revenir en haut Aller en bas
Diane Laya
Fée Débutante
Fée Débutante
avatar

Messages : 561
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 24
Localisation : Dans les nuages.....

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
25/25  (25/25)
Barre de Magie (PM):
5/5  (5/5)
Relations:

MessageSujet: Re: La perte de mes sentiments, la brise parle d'une rencontre (avec Andrew Val'Gernish) (La suite)    Jeu 20 Sep - 22:02

Je crois avoir échapper de peu les questions d'Andrew, mais seulement pour un moment sans doute. Un jour, je lui dirais tout mais lorsque tout s’éclairera dans ma tête tout d'abord. Car mon esprit lui-même est embrouillé et semble ne pas trouver de solutions ou de réponses. Du moins, un indice mais rien. Tout porte a croire que la vie sur cette île va me paraître encore plus étrange et dangereuse.

Andrew me sourit, signe qu'il accepte ma décision. Je suis très heureuse d'avoir rencontré quelqu'un d'aussi compréhensif, tout le monde a ses secrets. Des secrets que l'on n'aimerait pas faire émerger du néant de notre conscience, de peur qu'ils anéantissent quelques-uns de nos espoirs si fragiles.

Spécialiste? C'est quoi ce titre? Je crois que je ne suis pas au bout de mes peines. Magicienne, cartomancienne un peu sorcière, fée et spécialiste? Il ne me manque plus que ça! Suis-je aussi paumée? Ou est-ce que j'ai atterri?

Je ne veux pas rester dans l'ignorance alors que tant de doutes me submergent avec d'autres soucis. C'est un risque a prendre, mais je ne devais rien négliger aucune information, aucune trace qui peuvent m'amener vers un chemin. Embuches ou pas. Je réplique avec une note de surprise dans ma voix tandis que celle-ci restait douce et quelque peu basse:

"Je ne t’épie pas!"

Je détourne la tête, signe que j’étais contre cette allusion même si, au fond de moi, je niais une vérité. Je suis simplement curieuse de nature, je ne pouvais ignorer les différentes réactions d'Andrew. Et c'est un peu la première fois que j'ai quelqu'un d'aussi proche de moi, c'est déroutant en fait.

"C'est quoi un spécialiste? T'as des pouvoirs?"

Je veux tout connaitre; Rien qu'a l’idée que d'autres espèces magiques peuvent exister me donnent des frissons. Je n'ai pas peur mais je crains le pire.
Revenir en haut Aller en bas
http://nuage-de-mots.kazeo.com/
Andrew val'Gernish
Spécialiste Débutant
Spécialiste Débutant
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 10/02/2012

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
37/37  (37/37)
Barre de Magie (PM):
5/5  (5/5)
Relations:

MessageSujet: Re: La perte de mes sentiments, la brise parle d'une rencontre (avec Andrew Val'Gernish) (La suite)    Mer 26 Sep - 16:09

    Je souris innocemment (enfin presque), rieur et joueur. La dénégation était mignonne, il fallait bien l'avouer. Comme un enfant pris en flagrant délit, un bonbon dans la bouche, et cherchant à dire que ce n'est pas lui (Parce que, tout le monde le sait, c'est Maurice le coupable !). Bref, je hausse légèrement les épaules, levant même les mains en un signe équivoque de doute.

    « Oh, avouez qu'on se pourrait se poser la question, quand même ... »

    Je la taquinais, bien sûr. La curiosité était compréhensible, et presque normale. Après tout, même sur Khalys, il n'était pas courant de voir un homme tomber du ciel, ou se balader avec un loup. Alors les deux en même temps … Par contre, je fus étonné par la question qui suivit. Elle ne savait pas ce qu'était un spécialiste ? Je la regardais, réellement surpris, mais sans la juger ou me moquer de l'ignorance. Au contraire, j'étais plutôt perplexe, et en plein questionnement. Il n'y en avait donc pas, sur Terre ? Je prenais le temps d'y réfléchir, mais de toute évidence, je manquais d'informations sur la planète. Il allait falloir que je demande plus d'informations à ma logeuse … Mais pour ça, il fallait que je lui précise ce que nous étions. Peut-être n'était-ce qu'elle qui n'en avait jamais croisé, et n'étais-je pas seul ? Ou alors la Terre était légèrement en retard magicalement parlant … Encore que, nous ne sommes justement pas « magiques ».

    « Un spécialiste, c'est … Une personne qui n'a pas de pouvoirs magiques, et qui compense en s'entraînant et en améliorant ses capacités. Ce sont exclusivement des hommes, tout comme les fées sont exclusivement des femmes. Nous nous entraînons dans des écoles spécialisées, et chacun a une arme spéciale qui lui est propre. »

    La mienne, mon fameux gant pistolet … Mais bon, je ne vais pas le sortir là maintenant, si ? Hum, non, autant continuer les explications.

    « Nous avons vocation à maintenir l'harmonie du monde, même si, tout comme certaines fées, nous ne sommes parfois pas tout blanc. En fait, nous sommes des sortes de … Super soldats. Ou des gardiens. De super gardes du corps, en gros. »

    Je lui souris. Eh ouais, elle est en présence d'un super garde du corps … Elle peut se sentir honorée … Enfin, je n'ai pas totalement fini ma formation, mais bon, presque, ça se joue à trois fois rien. Donc, je suis un spécialiste. Et je la regarde, attendant de savoir si, d'un seul coup, ça lui parle, ou bien si ce genre de fonctions est inconnu sur Terre … Je serais vraiment chanceux alors, une planète où j'ai tout pour plaire ...
Revenir en haut Aller en bas
Diane Laya
Fée Débutante
Fée Débutante
avatar

Messages : 561
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 24
Localisation : Dans les nuages.....

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
25/25  (25/25)
Barre de Magie (PM):
5/5  (5/5)
Relations:

MessageSujet: Re: La perte de mes sentiments, la brise parle d'une rencontre (avec Andrew Val'Gernish) (La suite)    Lun 1 Oct - 19:11

Mes doutes se sont quelque peu volatilisés. Je suis assez surprise au début de l'explication mais pas plus que ça, j'ai déjà vu pire.

Je le regarde avec attention, essayant de voir ce qui pourrait caractériser ces 'Spécialistes' a part le fait d’être un jeune homme avec un loup. Il avait un petit air de soldat mais franchement, je ne l'aurais jamais deviné. Au pire, c'est un peu comme un chevalier servant et son agilité et ses airs de 'Superman' en sont la preuve.

Je suis tout de même moins optimiste. Je porte encore plus le regard sur lui avant de repenser a son allusion. Moi? L’épier? Et puis quoi encore! Il manquerait plus que les glaces tombent du ciel et je serais comblée en terme d’absurdité.

Le matin commence a lever, comment je le sais? J'entends quelques oiseaux alerter la venue du soleil et de sa chaleur rassurante. Les premiers rayons ne vont pas tarder a se pointer et a submerger la pièce.

Le pire dans tout ça, c'est que je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit. Toute personne normale aurait pu s’évanouir, mais la présence d'Andili m'en empêche en quelque sorte.
Je lui réponds avec un ton un peu plus amusé:

"Donc t'es un genre de justicier volant. Ça me rappelle Superman!"

Je lui souris avec un petit air taquin. Ces quelques heures avec lui m'ont fait comprendre qu'il y'avait bien dans ce monde, des gens avec qui je n'aurais même pas besoin de deux ans pour bien m'entendre avec eux. Pourtant, il n'a pas l'air plus social qu'un autre, la raison de cette entente si rapide est un grand mystère pour moi.
En repensant a la soirée, j'ai tout de suite fait resurgir dans mon esprit les souvenir de ce qui s'est passé il y a quelques heures. Il doit mourir de faim le pauvre!

"Le jour va bientôt se lever, tu veux quelque chose? Tu as faim?" Dis-je toujours avec une voix basse.

Inconsciemment, je resserre l’étreinte en fermant les yeux, ma tête posée sur son épaule. Mon moi ne le voulait pas pourtant c’était plus fort que moi. Est-ce trop familier alors que l'on se connaissait a peine? J'ai en fait tout de suite oublier ma proposition. Ce n'est en aucun cas la cause d'une fatigue qui aurait pris le contrôle de mon corps mais, plutôt autre chose. On a vécu des choses tout de même, qui m'ont donné l'impression de toujours l'avoir connu. Est-ce mal alors? Cette question n'est en fait plus ma priorité. Je pense a autre chose, l'histoire de Khalys hante un peu mon esprit et je repense toujours a l’héroïsme de la fée, et au don d'Andrew pour compter des histoires!
Revenir en haut Aller en bas
http://nuage-de-mots.kazeo.com/
Andrew val'Gernish
Spécialiste Débutant
Spécialiste Débutant
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 10/02/2012

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
37/37  (37/37)
Barre de Magie (PM):
5/5  (5/5)
Relations:

MessageSujet: Re: La perte de mes sentiments, la brise parle d'une rencontre (avec Andrew Val'Gernish) (La suite)    Mer 3 Oct - 20:12

    Du coin de l'oreille, j'entendais des oiseaux. Je vis l'une des oreilles de Fenrir se dresser également, signe que lui aussi il avait entendu. Je souris, puis revins vers Diane. Justicier volant ? Superman ? Bon, si l'on exceptait le fait que j'ignorais qui était ce fameux Superman (j'espérais juste que ce soit un compliment, donc un type honorable, et pas un horrible bonhomme) je ne savais pas trop quoi répondre. Je décidais de prendre la parti d'en rire, tout en spécifiant :

    « Oui, enfin en général, je ne vole pas ... Ou en tout cas pas sans machine. »

    Oui. Une moto volante, un skate qui lévite, une montgolfière, un vaisseau … Je n'avais pas d'ailes, moi, ni de super pouvoir de lévitation … Et à l'avenir, je crois que j'essaierais d'éviter. J'en étais même sûr. Voler sans engin volant approprié, c'est dangereux pour la santé …

    Le soleil se levait. Une nuit de passée. Une nuit perdu, loin de chez moi, dans un monde dont j'ignorais tout, une nouvelle journée commençant ici, ailleurs, quelque part dans la dimension magique. J'ignorais quand je pourrais rentrer chez moi, et surtout comment. Mieux valait ne pas y penser, au final c'était assez déprimant sans avoir besoin de le reformuler pour que ce soit pire. Diane reprit la parole, me distrayant de ces pensées légèrement moroses. Si je voulais quelque chose ? A l'évocation de manger, je me rendis compte que, oui, j'avais faim. Mais j'avais assez profité d'elle et de son hospitalité. J'avais déjà connu pire que ça comme faim … Là j'avais bien mangé hier soir, avant … Avant l'accident. En parlant de ça, je me demandais ce qu'il restait du dirigeable … Je veux dire, il s'était écrasé, d'accord, mais restait-il des choses intactes ? Dans le noir hier je n'avais rien pu voir, mais peut-être qu'à part mes valises, il y avait autre chose … Peut-être même des traces de pas … Quelqu'un en vie, de blessé, plus loin ? Je ne savais pas ce que je préférais : aucune trace, donc aucun mort possiblement, ou bien plein de traces, mais risquer d'avoir la confirmation d'être le seul rescapé … Je retins un soupir, ne voulant pas inquiéter la jeune fille avec mes états d'âme. Jeune fille qui me kidnappe le bras, d'ailleurs. Je souris doucement, absolument pas méchant, amusé. Elle semblait avoir la tête légèrement ailleurs … Mais si elle se sentait mieux qu'hier soir, enfin que cette nuit, ça ne pouvait que me faire plaisir. J'avais beau être légèrement égoïste, je n'en avais pour autant pas un cœur de pierre, et la détresse des gens me touchait. Peut-être parce que j'avais déjà vu assez de gens en détresse, je ne me sentais jamais le cœur de refuser mon aide … Bon, il faut dire en même temps que c'est souvent le meilleur moyen de gratter quelques sous, ou de ne pas passer complètement pour ingrat. Même si, quand c'est dangereux, j'ai tendance à m'esquiver … Enfin, quand c'est trop dangereux, je veux dire. Je suis lâche pour la bonne cause : je ne suis pas suicidaire ! Les téméraires ne gagnent rien d'autre que mourir jeune, c'est bien connu.

    Hum, je crois que j'ai un peu dérivé du sujet de départ … Où en étais-je ? Ah oui, sa proposition pour manger.

    « Je dois pouvoir vous offrir le petit déjeuner, si vous voulez. Il faudra juste que je me change avant qu'on sorte. »

    Oui, sortir me ferait le plus grand bien. Peut-être qu'à elle aussi. Mais avec les rayons du soleil qui entrent je me rends compte que, si mes blessures sont guéries et les douleurs pas mal disparues, mes habits ont bien morflé eux aussi … Chose qui m'avait échappé avec la fatigue d'hier soir. Une manche déchirée, le pantalon un peu roussi … Oui, si je devais squatter une seule autre chose, ce serait la salle de bain pour retrouver figure humaine. Je n'étais pas un super héros ou un agent secret moi, je n'avais pas le brushing impeccable qui tenait même après une explosion ...
Revenir en haut Aller en bas
Diane Laya
Fée Débutante
Fée Débutante
avatar

Messages : 561
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 24
Localisation : Dans les nuages.....

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
25/25  (25/25)
Barre de Magie (PM):
5/5  (5/5)
Relations:

MessageSujet: Re: La perte de mes sentiments, la brise parle d'une rencontre (avec Andrew Val'Gernish) (La suite)    Sam 20 Oct - 13:19

Je me rends compte que je ne vole pas aussi, pour la bonne raison que la manière pour permettre l'apparition de mes ailes m'ait inconnue. Cela me rend pourtant optimiste, car c'est dans l'apprentissage que je le saurais et, non par un tour de magie! Vous comprenez? C'est une blague! Bon passons....

Andrew a manifestement envie de sortir, et moi aussi par la même occasion. Comme je l'ai dit antérieurement, je n'aime pas les endroits clos et dont les murs ne sont que les seuls horizons que l'on ait. Tout porte a croire qu'il a envie de m'inviter! Super! Je n'ai pas a mendier pour les trois prochains jours car le shopping d'hier était tout sauf économique. J'ai presque rien sur moi. Je suis un poisson sans eau, une plante sans terre, bref, je n'ai pas un rond!

Le salon commence a s’éclairer par de faibles lueurs blafardes et mornes avant de prendre petit a petit chaque part de la pièce. Le cristal du lustre commencent a étinceler, c'est l'heure de casser la croûte!

Le jeune homme semble par ailleurs gêné par ses habits quelque peu..... mal en point. J'ai une petite idée du remède mais le prix a payer est sans doute la preuve de mon incompétence.

Je me lève et fixe mon regard sur ces vêtements déchirés, de haut en bas, avant de fermer les yeux et me concentrer. La magie doit pouvoir servir dans ces cas-la, donc cela ne doit pas être si difficile de réparer les dégâts de sa chute.

Une lueur sort de mes mains, lumineuse ou scintillante, je ne sais pas vraiment la décrire. Des paillettes en sortent comme une cascade qui disparaît vers le fond. Elle enveloppa toute la silhouette d'Andrew et disparaît a la seconde même. En étant tout a fait surprise, je songe aux progrès que j'ai du faire depuis mon premier jour ici. Je peux désormais l'utiliser pour devenir encore plus flemmarde que je le suis! Il n'y aura plus que les fenêtres qui se fermeront tout seul, les portes aussi!

Ses vêtements sont revenus a la normal. J’espère qu' Andrew est satisfait du résultat car je ne crois pas faire mieux:

"Alors, c'est bon comme ça?" Lui dis-je avec une pointe d'ironie, un clin d'oeil, et un ton plus joyeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://nuage-de-mots.kazeo.com/
Andrew val'Gernish
Spécialiste Débutant
Spécialiste Débutant
avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 10/02/2012

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
37/37  (37/37)
Barre de Magie (PM):
5/5  (5/5)
Relations:

MessageSujet: Re: La perte de mes sentiments, la brise parle d'une rencontre (avec Andrew Val'Gernish) (La suite)    Sam 10 Nov - 5:35

    Mais ... Mais ... Mais ... Mais c'est super pratique ! Je suis jaloux. Vraiment ! Non, sérieusement, imaginez pouvoir recoudre vos vêtements en un claquement de doigts, vous pensez un peu à toutes les économies que ça va vous faire faire ? Plus besoin de payer de couturière, et surtout plus besoin de changer les vêtements tous les trois / quatre matins parce qu’ils sont tous rapiécés. Génial ! De plus, j’ajouterais que si vous pouvez recoudre comme neuf des vêtements, vous pouvez sans doute en créer de nouveaux … Et là, nouvelles économies en perspective ! Mince, que n’ai-je de pouvoirs magiques pour faire ça … C’est vraiment trop bête. J’étais sans doute naïf de croire la vie aussi belle que ça pour les couturiers magiques, mais bon, le fait était là : un instant j’avais des vêtements en lambeaux, l’instant d’après je me retrouvais avec mes habits, à moi, neufs. Magie ! Bon, il devait bien y avoir un hic, ou bien tous les stylistes de la Dimension Magique auraient fait faillite depuis longtemps, mais … Passons. Pour l’instant, l’important n’était pas là. L’important, c’est que je devais escorter une charmante demoiselle en détresse pour lui remplir l’estomac avec un bon petit déjeuner.

    Dans une ville où j’avais débarqué la veille plutôt violemment … Hum …

    Je lui souris avant de me diriger vers mes valises, du moins ce qu’il en restait, et de les fouiller. Portefeuille, trouvé. Mon dieu, il était dans un état … Heureusement, seul l’extérieur était abîmé, l’intérieur restant intact. La qualité se paie, mais on n’est pas déçu … Je le récupérais donc, ainsi que … Il devrait être pas là … Aha ! Mon gant ! Je l’enfilais, et instantanément je me sentis mieux. Je n’étais pas marié à mon arme, mais elle n’en restait pas moins une part de moi … surtout pour quelqu’un d’aussi méfiant, et enclin à la paranoïa que moi. Même si pour l’instant ça allait, on n’était jamais trop prudent, n’est-ce pas ? Qui savait quel genre d’individus habitait cette ville ? Peut-être que Diane était la seule personne sensée ? Mieux valait garder une arme à portée de main donc, surtout quand elle était aussi passe-partout. Je finis ma tournée en allant voir Fenrir, à qui je commandais de rester là et de garder la maison, sous-entendu : mes affaires. Il restait des choses précieuses à mon cœur dans mes sacs, hors de question qu’on me les vole. Et avec tout le respect dû à la fée qui m’hébergeait, rien ne prouvait que sa maison n’était pas un gruyère, donc … Je finis par retourner vers elle, lui tendant mon bras dans un style un peu vieux-jeu.

    « C’est bon. Cela dit, je ne connais pas encore la ville, alors … Si vous avez une adresse préférée, faites-la moi partager. »
Revenir en haut Aller en bas
Diane Laya
Fée Débutante
Fée Débutante
avatar

Messages : 561
Date d'inscription : 21/08/2011
Age : 24
Localisation : Dans les nuages.....

Informations paradisiennes
Barre de vie (PV):
25/25  (25/25)
Barre de Magie (PM):
5/5  (5/5)
Relations:

MessageSujet: Re: La perte de mes sentiments, la brise parle d'une rencontre (avec Andrew Val'Gernish) (La suite)    Dim 18 Nov - 13:34

Andrew a l'air ravi et même heureux de retrouver ses vêtements déchirés dans un aspect plus acceptable. Je suis tout de même ébahie autant que lui. Je sens un regain d’énergie et de confiance en moi me submerger au plus profond de mon être. Voler n'est pas un problème, tant que je peux aider, cela sera toujours suffisant. Comme on dit, Chaque chose en son temps!

Je regarde le bras d'Andrew, des manières de gentleman, un autre coté que je ne refuserai pour rien au monde. C'est rare de pouvoir encore voir des gens aussi galant ou simplement assez poli pour inviter une jeune fille a manger. Non, la c'est mon coté gourmand qui parle mais passons ce point la.

Je ferme les yeux et pense très fort a la tenue qui se trouve dans mon armoire. Je me concentre et des étincelles apparaissent de haut en bas et fait changer ma robe de nuit en ensemble pour sortir.

Je m'avance et passe mon bras autour de celui d'Andrew. En pensant a ma première sortie, il y a bien les beaux cafés du Dating Center. Leur gâteau a été tout simplement magnifique! Je l'annonce au nouveau venu avec une pointe d'enthousiasme du a mon manque de retenu face aux rêves de pâtisseries:

"Il y a bien des cafés au Dating Center ou ils vendent de délicieuses pâtisseries et des croissants au chocolat. Je pourrais par la même occasion te faire visiter les lieux! Je serai ravie d’être ton guide!" Dis-je en ajoutant un clin d'oeil.

J'ai hâte de partir la-bas que j'en oublie qu'on n'est toujours pas sorti. Je me ressaisis et tends l'autre bras pour prendre mon sac et les clés sur la table en bois près de la porte. Je m’écrie:

"Allons-y!"

J'ai peur que mon enthousiasme très exagéré et mes cris de joie effraient Andrew, mais j'ai déjà eu a faire avec ces petites habitudes que je ne peux effacer. C'est la même chose avant chaque repas alors vous pouvez imaginer ma vie....

J'ouvre la porte avec énergie et sort avec Andrew a mes cotés, voir un soleil naissant et un ciel bleu et orange a la fois, les nuances des nuages passant aux gris et au bleu gris. Le quartier est calme et et pas âme qui vive. Ce lieu si vivant chaque matin a 10h a des allures de villes fantômes quand tout le monde dort. Les fées et les spécialistes sont alors bien l'essence de toute la magie sur Terre. On aurait dit une ville avant l’ère de la venue des Winx, cette dernière histoire, je l'ai su par l’intermédiaire de quelques documentaires sur ces sujets comme "La magie sur Terre" ou "La nouvelle renaissance". Mon enthousiasme prend soudain moins d’élan et je souris a Andrew en lui disant:

"A droite, puis en marchant tout droit, nous arriverons au Dating Center. Je te raconterai ensuite comment fonctionne cette île, t'es d'accord?"
Revenir en haut Aller en bas
http://nuage-de-mots.kazeo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La perte de mes sentiments, la brise parle d'une rencontre (avec Andrew Val'Gernish) (La suite)    

Revenir en haut Aller en bas
 
La perte de mes sentiments, la brise parle d'une rencontre (avec Andrew Val'Gernish) (La suite)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un majordome ne parle pas qu'avec ses casseroles :)
» [Terminé] Quand on parle du loup , on en voit la queue. (suite)
» Roulotte et perte de chevaux.
» Texte qui parle d'un scandale autour du colloque de Montreal VRAI OU FAUX!!!
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paradisia :: neo paradisia-
Sauter vers: